Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-779

de Louis Ide (CD&V N-VA) du 7 avril 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Kinésithérapie - Dépenses

profession paramédicale
statistique officielle
répartition géographique
coût de la santé

Chronologie

7/4/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/5/2008 )
3/7/2008 Réponse

Question n° 4-779 du 7 avril 2008 : (Question posée en néerlandais)

Dans le Journal du médecin du 28 mars 2008, nous pouvons lire qu’il y a en Belgique des différences régionales en ce qui concerne la kinésithérapie. Cela ressortit clairement d’une de mes précédentes questions écrites. Il est bon que nous disposions sur ce plan de données transparentes car c’est encore la meilleure garantie de concevoir une politique qui atteigne son but.

En complément à la réponse à cette question, je souhaiterais à présent avoir une idée de l’impact financier de ces chiffres. C’est pourquoi j’aimerais recevoir une réponse aux questions ci-après :

1. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Belgique en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en incluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

2. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Belgique en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en excluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

3. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Flandre en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en incluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

4. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Flandre en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en excluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

5. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Wallonie en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en incluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

6. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie en Wallonie en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en excluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

7. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie à Bruxelles en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en incluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

8. À combien se sont montées les dépenses de kinésithérapie à Bruxelles en 2005, 2006 et 2007, tant en chiffres absolus qu’en chiffres relatifs par patient, en excluant les forfaits pour la kinésithérapie dans les institutions (MRS, hôpitaux, etc.) ?

Réponse reçue le 3 juillet 2008 :

Veuillez trouver ci-après les données concernant les questions 1, 3, 5 et 7


Dépenses

2005

2006

2007

Bruxelles

34 082 180,28

35 088 224,35

35 858 649,09

Flandre

228 044 000,71

240 508 475,78

254 586 721,70

Wallonie

142 512 381,93

147 893 364,73

154 880 869,94

Total

404 638 562,92

423 490 064,86

445 326 240,73



Coût moyen observé par assuré

2005

2006

2007

Bruxelles

35,69

36,51

36,96

Flandre

38,27

40,16

42,32

Wallonie

43,31

44,74

46,64

Total

39,08

40,69

42,53

Veuillez trouver ci-après les données concernant les questions 2, 4, 6 et 8


Dépenses

2005

2006

2007

Bruxelles

22 209 129,50

22 826 705,80

23 675 741,53

Flandre

199 921 823,39

211 980 504,81

225 398 170,50

Wallonie

112 251 141,48

117 874 601,87

123 805 380,87

Total

334 382 094,37

352 681 812,48

372 879 292,90



Coût moyen observé par assuré

2005

2006

2007

Bruxelles

23,26

23,75

24,41

Flandre

33,55

35,40

37,47

Wallonie

34,11

35,66

37,28

Total

32,30

33,89

35,61

Les coûts régionaux par bénéficiaire qui sont communiqués ici sont des coûts régionaux non- standardisés. Ils sont obtenus en divisant simplement les dépenses pour une certaine région par le nombre d'assurés d'une région déterminée.

Ces coûts régionaux non-standardisés ne tiennent pas compte des éventuelles caractéristiques spécifiques d'une région déterminée concernant

Ces remarques spécifiques pour une certaine région constitueront une source de différences avec les coûts des autres régions mais ces différences doivent être objectivées avec les caractéristiques spécifiques de ces régions déterminées.

Pour cette raison, il vaut mieux utiliser des coûts régionaux standardisés. On effectue alors une standardisation sur la base de l'âge, du sexe, de l'état social et du régime préférentiel. Lors de la comparaison des coûts régionaux standardisés, on tient donc effectivement compte des caractéristiques spécifiques d'une région déterminée et de cette manière la comparaison avec les autres régions est plus correcte et plus homogène. Les caractéristiques spécifiques d'une certaine région (sur le plan de l'âge, du sexe, ...) ne seront plus .à l'origine de différences avec les autres régions.

L'INAMI s'attèle actuellement à standardiser les données des dépenses pour l'année 2006 sur la base de l'âge, du sexe et du statut social (y compris le régime préférentiel) et soumettra un rapport à ce sujet au Conseil général pour la fin 2008 et fera ensuite un rapport annuel.