Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-7556

de Louis Ide (Indépendant) du 21 avril 2010

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Dossier médical informatisé (DMI) - Chiffres - Ventilation par région

données médicales
document électronique
numérisation
médecin
Internet
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

21/4/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 21/5/2010 )
6/5/2010 Fin de la législature

Question n° 4-7556 du 21 avril 2010 : (Question posée en néerlandais)

J'ai déjà posé la question écrite n° 4-1565 sur ce point. Je la réitère afin d'obtenir des chiffres plus récents.

Dans une enquête de juin 2007 réalisée par l’Institut national d'assurance maladie-invalidité à la demande de la commission Medicomut, nous pouvons lire quelques éléments intéressants à propos de l’informatisation de l’activité des médecins généralistes. Les résultats indiquent entre autres que 8,4 % des médecins généralistes n’ont pas encore d’ordinateur dans leur cabinet. En outre, plus de 15 % n’ont pas d’imprimante et près de 20 % ne disposent pas d'une connexion internet dans leur cabinet.

Un peu plus loin, on fait une distinction entre néerlandophones et francophones en ce qui concerne quelques paramètres. Il est frappant que parmi les médecins sans ordinateur, près de 4 sur 5 (77 %) sont francophones. En outre, il ressort de ces données que les néerlandophones sont plus nombreux que les francophones à utiliser le dossier médical informatisé, DMI. Nous n’avons toutefois pas de données sur le nombre de médecins disposant d’un DMI mais seulement sur la répartition de ceux qui ont un DMI. De plus, la ventilation par région est plus intéressante pour l’analyse que la ventilation entre francophones et néerlandophones.

Cette question porte donc sur le nombre précis de médecins (généralistes) ayant un DMI et sur leur répartition régionale. Les chiffres peuvent notamment être obtenus sur la base de l'enquête et du nombre de médecins faisant appel à l'indemnité liée au DMI.

C'est pourquoi je souhaite poser les questions suivantes:

1. Quel est le pourcentage de médecins généralistes disposant actuellement d'un DMI, pourcentage pouvant être obtenu, le cas échéant, sur la base de l'enquête ou de la rémunération ?

2. Quel est le pourcentage de médecins disposant actuellement d'un DMI, pourcentage pouvant être obtenu, le cas échéant, sur la base de l'enquête ou de la rémunération ?

3. Quel est le pourcentage de médecins généralistes en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, disposant actuellement d'un DMI, pourcentage pouvant être obtenu, le cas échéant, sur la base de l'enquête ou de la rémunération ?

4. Quel est le pourcentage de médecins en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, disposant actuellement d'un DMI, pourcentage pouvant être obtenu, le cas échéant, sur la base de l'enquête ou de la rémunération ?