Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-568

de Louis Ide (CD&V N-VA) du 3 avril 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Césariennes - Nombre - Augmentation entre 2005 et 2006

maternité
gynécologie
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

3/4/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/5/2008 )
14/5/2008 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-480

Question n° 4-568 du 3 avril 2008 : (Question posée en néerlandais)

Dans De Huisarts van vandaag, on peut lire une partie de la réponse que vous m’avez donnée au sujet des dépenses relatives aux accoucheuses. Nous voyons qu’en Belgique francophone, on dépense plus en soins prénatals et que davantage d’interventions ont lieu à l’hôpital. La durée de séjour y est aussi plus longue et les prestations des dimanches et jours fériés sont un peu plus élevées. En Flandre, il y a davantage de soins postnatals. C’est logique étant donné que les accoucheuses pratiquent davantage les soins à domicile. Par conséquent, la durée de séjour dans les hôpitaux flamands est plus courte. On voit une fois de plus très clairement une différence d’approche : la frontière linguistique marque une rupture en matière de soins.

J’ai été stupéfait – y compris en tant que médecin – par les chiffres relatifs au nombre de césariennes réalisées. Tant en Flandre qu’en Wallonie et à Bruxelles, on a constaté un quasi-doublement du nombre de césariennes effectuées en 2006 par rapport à l’année 2005 (respectivement 19.108, 14.025, 4.861 en 2006 contre 11.656, 7.547, 2.515 en 2005). Si nous extrapolons les chiffres de juin 2007 (Flandre : 9.848, Wallonie : 6.702, Bruxelles : 2.413) sur une année complète, on atteint à nouveau le même niveau élevé de 2006. Il s’agit d’une augmentation de 75% ! ! ! J’ai constaté cela et je me suis demandé quelles pouvaient en être les raisons. Je n’ai aucune explication médicale. Le Studiecentrum van Perinatale Epidemiologie (SPE) ne comprend pas non plus comment vous arrivez aux chiffres de 2006 et 2007. Le SPE, un organisme flamand, a pourtant une excellente réputation internationale. Les gynécologues que j’ai contactés ne peuvent pas non plus donner d’explications. C’est pourquoi j’aimerais recevoir de la ministre une réponse aux questions suivantes :

1. Quelle est la raison de la forte augmentation du nombre de césariennes depuis 2005 ?

2. Que compte faire la ministre à ce propos, car sur la base de ces chiffres, on serait en droit de penser qu’elle va agir en la matière ?

Réponse reçue le 14 mai 2008 :

1. Les chiffres officiels de l'INAMI et les chiffres publiés dans De huisarts/Le généraliste ne concordent pas. La hausse constatée par l'honorable membre ne se retrouve pas dans les chiffres de l'INAMI (voir tableau ci-après). Il serait dès lors souhaitable de savoir où la revue De huisarts/Le généraliste a trouvé ses informations.

2. Il est pour moi prioritaire d'informer correctement le corps médical. Si les données parues dans De huisarts/Le généraliste s'avèrent inexactes, une rectification en accord avec la revue en question semble souhaitable.

Nombre de césariennes réalisées en Belgique par région (chiffres absolus)

Région

Source

2005-12

2006-12

2007-6 (extrapolation)

Flandres

INAMI

11 571

12 256

12 502

De huisarts/Le généraliste

11 656

19 108

19 696

Wallonie

INAMI

7 494

7 728

7 394

De huisarts/Le généraliste

7 547

14 025

13 404

Bruxelles

INAMI

2 477

3 421

3 336

De huisarts/Le généraliste

2 515

4 861

4 826

Total

INAMI

21 542

23 405

23 232

De huisarts/Le généraliste

21 718

37 994

37 926