Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-4622

de Louis Ide (Indépendant) du 30 septembre 2009

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de l'Intégration sociale

Vlaamse Kruis - Financement - Manque de soutien fédéral

premiers secours
médecine d'urgence
transport de malades
ASTRID
Croix-Rouge

Chronologie

30/9/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 29/10/2009 )
25/11/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-5295

Question n° 4-4622 du 30 septembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

La Croix Rouge de Belgique est active dans certains domaines comme le service du sang, la coopération au développement mais aussi l'assistance, les premiers secours en cas d'accident et les transports sanitaires. C'est pourquoi il est fait appel à la Croix Rouge comme partenaire reconnu lors de catastrophes. La Croix Rouge de Belgique est scindée en une aile flamande et une aile francophone pour l'ensemble du volet opérationnel.

En Flandre, il existe aussi la Vlaamse Kruis qui est, à une exception près, la plus importante association de ce type en Flandre mais aussi en Belgique.

Cette association est également active dans le domaine des premiers soins (avec formation)et le transport sanitaire.

Son action représente environ un sixième du taux d'activité de la Rode Kruis Vlaanderen dans ces domaines.

La Vlaamse Kruis et la Rode Kruis Vlaanderen ne sont pas concurrentes mais des collègues qui s'entendent bien.

Cependant, contrairement à la Rode Kruis, la Vlaamse Kruis doit se passer de tout soutien public fédéral.

1. Pour quelle raison la Vlaamse Kruis ne peut-elle bénéficier d'un soutien public fédéral?

2. Quel est le montant de l'aide à la Rode Kruis Vlaanderen pour le transport sanitaire, l'assistance en cas de catastrophe, les premiers secours en cas d'accident, etc. Quel est le montant que lui octroie la Loterie nationale? La Rode Kruis Vlaanderen est-elle encore financée par d'autres institutions?

3. À combien s'élève le soutien à la Croix Rouge pour les transports sanitaires, l'assistance en cas de catastrophe, les premiers secours en cas d'accident, etc.? Quel est le montant que lui octroie la Loterie nationale? La Croix Rouge est-elle encore financée par d''autres institutions?

4. Pour quelle raison la réglementation relative à la responsabilité civile (0.35%) des véhicules n'est-elle valable que pour la Croix Rouge?

5. Si une véritable pandémie de grippe mexicaine devait éclater lieu sous peu, certains hôpitaux travailleront avec des hôpitaux de cohorte : tous les patients atteints de la grippe dans un hôpital et tous les autres patients dans un autre. Cela suppose le transport des patients en phase de catastrophe. Tout le monde devra être sur le pont. Ne serait-il dès lors pas logique que la Vlaamse Kruis, qui dispose d'une expérience de 80 ans en la matière, participe également mais qu'elle soit, en conséquence, reconnue et financée pour ce faire? De plus, souvent la Rode Kruis Vlaanderen et la Vlaamse Kruis sont complémentaires comme à Ypres et Tessenderlo (où la Vlaamse Kruis est plus puissante).

6. La ministre estime-t-elle logique que la Vlaamse Kruis ne soit représentée à aucun niveau (comme dans le Conseil national pour l'aide médicale urgente, les Commissions médicales provinciales pour l'aide médicale urgente ou le Conseil national des professions paramédicales)?

7. Une bonne communication est indispensable pour assurer une bonne assistance. Vu sa collaboration à l'assistance en cas de catastrophe mais aussi lors de manifestations à risques, la Vlaamse Kruis doit être être en communication avec les autres disciplines et services. Actuellement, la Vlaamse Kruis ne dispose toutefois pas des fréquences nationales permettant cette communication. Le réseau Astrid impose des contraintes complémentaires parce que le coût de ce réseau représente un obstacle important à son instauration dans une asbl de volontaires. La ministre est-elle disposée à soutenir financièrement la Vlaamse Kruis pour le développement d'un tel réseau adéquat?

8. De manière générale, vu le fait que la Croix Rouge est complètement scindée sur le plan opérationnel et donc aussi pour les tâches principales partagées avec la Vlaamse Kruis, ne serait-il pas logique que ces deux instances soient équitablement financées, sans que cela ne doivent signifier une diminution des moyens de la Rode Kruis Vlaanderen.