Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-454

de Louis Ide (CD&V N-VA) du 4 mars 2008

à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Hépatite C - Dépenses

statistique officielle
répartition géographique
maladie infectieuse
coût de la santé

Chronologie

4/3/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 3/4/2008 )
19/3/2008 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-564

Question n° 4-454 du 4 mars 2008 : (Question posée en néerlandais)

L’hépatite C est une affection virale pour laquelle il n’existe pas encore de vaccin. Le traitement de cette maladie dépend du type de génotype. Certains génotypes sont liés à des régions géographiques déterminées du globe. Certains génotypes se prêtent à un traitement médicamenteux, d’autres pas. La maladie peut avoir une incidence considérable sur le budget de la santé publique. Pour évaluer cette incidence, il est utile de disposer de certaines données.

1. Combien de cas d’hépatite C a-t-on enregistrés en Belgique en 2004, 2005, 2006 et 2007 ? Au cours de chacune de ces années, combien de cas a-t-on recensés à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie ?

2. La ministre peut-elle me fournir une ventilation par génotype des chiffres relevés à Bruxelles, en Flandre, en Wallonie et en Belgique (pour les années 2004, 2005, 2006 et 2007) ?

3. Quelles ont été les dépenses consenties pour le traitement de l’hépatite C à Bruxelles, en Flandre, en Wallonie et en Belgique (au cours des années 2004, 2005, 2006 et 2007) et, plus particulièrement, pour les médicaments Interferon Alfa 2a ou 2b et Ribavirine ?