Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-3221

de Louis Ide (Indépendant) du 17 mars 2009

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Kinésithérapeutes - Agressions - Chiffres - Nature des délits

profession paramédicale
agression physique
violence
vol
statistique officielle
répartition géographique
crime contre les personnes
criminalité

Chronologie

17/3/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 16/4/2009 )
15/7/2009 Réponse

Aussi posée à : question écrite 4-3222

Question n° 4-3221 du 17 mars 2009 : (Question posée en néerlandais)

La criminalité à l'égard des dispensateurs de soins n'a rien de neuf, mais elle survient de plus en plus fréquemment ces derniers temps. Les kinésithérapeutes sont aussi de moins en moins à l'abri, a fortiori du fait qu'ils ont souvent beaucoup d'argent chez eux ou sur eux.

Le plaidoyer du Syndicat des médecins généralistes flamands (SVH) ne s'applique donc pas à mon sens uniquement aux médecins généralistes, mais également aux kinésithérapeutes. C'est la raison pour laquelle le SVH plaide pour la généralisation d'un système de tiers payant.

Je voudrais avoir un aperçu plus large des problèmes et souhaiterais donc obtenir une réponse aux questions suivantes :

1. Combien de délits ont-ils été commis contre les kinésithérapeutes en 2006, 2007 et en 2008 ?

2. La ministre peut-elle scinder ces chiffres par région?

3. Les chiffres régionaux peuvent-ils être scindés par délit?

4. Quelle était la nature de ces délits?

5. Quelle est votre position en ce qui concerne l'introduction d'un système de tiers payant?

Réponse reçue le 15 juillet 2009 :

En réponse à la question, vous voudrez bien prendre connaissance de la réponse apportée à votre question n° 4-3217, dont l’objet est analogue à celui de la présente question.