Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-2173

de Louis Ide (Indépendant) du 16 décembre 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Organismes assureurs - Médecins-conseils - Répartition par langue - Répartition par organisme assureur

assurance maladie
médecin
statistique officielle
groupe linguistique

Chronologie

16/12/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 19/1/2009 )
5/1/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-2383

Question n° 4-2173 du 16 décembre 2008 : (Question posée en néerlandais)

Dans le commentaire de l'article 25 du projet de loi portant des dispositions diverses en matière de santé, nous pouvons lire :

« Actuellement, les organismes assureurs emploient quelque 280 médecins-conseils (ETP). D’après le profil des âges (environ 40% des médecins-conseils sont âgés de plus de 50 ans), il apparaît clairement qu’au cours des prochaines années il faudra faire un effort important pour réaliser les remplacements nécessaires, certainement au vu des problèmes actuellement rencontrés au niveau des recrutements. Un concept actualisé et attractif de la fonction s’impose dès lors, vu par ailleurs la complexité croissante de la mission. »

Il s'agit d'un paragraphe intéressant au sujet duquel je souhaiterais obtenir quelques précisions supplémentaires de la ministre. C'est pourquoi j'espère obtenir d'elle une réponse aux questions suivantes :

La ministre peut-elle répartir les 280 médecins-conseils en francophones et néerlandophones ?

Auprès de quels organismes assureurs ces médecins-conseils sont-ils actifs ? Quelle est la répartition par mutualité ?