Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-2166

de Louis Ide (Indépendant) du 16 décembre 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

Diabète - Nombre de patients - Dépenses

diabète
assurance maladie
statistique officielle
répartition géographique
coût de la santé

Chronologie

16/12/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 19/1/2009 )
5/1/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-2376

Question n° 4-2166 du 16 décembre 2008 : (Question posée en néerlandais)

Le diabète est une maladie grave et progressive, caractérisée par une augmentation anormale et permanente de la glycémie. La glycémie est réglée par l'insuline, une hormone que secrète le pancréas. L'insuline facilite l'absorption du sucre par les cellules.

En Belgique, on estime qu'il y a plus de 450.000 patients diabétiques. En 2006, l'assurance soins de santé a supporté le coût des médicaments de 436.520 patients (un chiffre qui est d'ailleurs en augmentation). Il s'agit d'insuline et d'antidiabétiques oraux.

J’aimerais dès lors que la ministre réponde aux

questions suivantes. Je souhaiterais qu’elle me

communique des chiffres bruts, à savoir des

chiffres non standardisés. C’est important pour

pouvoir suivre l’évolution dans le temps. Dès lors que l’Inami standardise les données, je ne peux plus les comparer avec les années antérieures. En cas de standardisation, on doit d’ailleurs être attentif aux facteurs susceptibles d’être pris en compte.

1. Combien de patients diabétiques y avait-il en Belgique en 2005, 2006, 2007 et 2008 ? Combien de patients diabétiques sont-ils insulino-dépendants ? Combien de patients diabétiques ne le sont-ils pas ?

2. La ministre peut-elle ventiler les chiffres de la 1re question par région (Flandre, Wallonie, Bruxelles)?

3. À combien les dépenses de soins de santé pour les médicaments se sont-elles élevées en 2005, 2006, 2007 et 2008 ? La ministre peut-elle me communiquer le montant total et le montant dépensé pour l'insuline, d'une part, et les antidiabétiques oraux, d'autre part ?

4. Peut-elle ventiler les chiffres de la 3e question par région (Flandre, Wallonie, Bruxelles) ?