Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-2146

de Louis Ide (Indépendant) du 16 décembre 2008

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique

INAMI - Spécialités phamaceutiques délivrées - Prescriptions - Ventilation par région et par catégorie

produit pharmaceutique
Institut national d'assurance maladie-invalidité
thérapeutique
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

16/12/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 19/1/2009 )
5/1/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-2356

Question n° 4-2146 du 16 décembre 2008 : (Question posée en néerlandais)

Les pages 99 et 100 du Rapport annuel 2007 de l'INAMI concernent le nombre de prescriptions délivrées pour des spécialités pharmaceutiques.

Le tableau 8 renseigne la répartition des différentes classes thérapeutiques et les différents types de prescripteurs. La tableau 9 renseigne l'évolution de 2002 à 2006 des différentes classe thérapeutiques. Aucun de ces deux tableaux ne renseigne les chiffres régionaux, lesquels ont un intérêt vital en matière de prescription. La prescription inutile et excessive de médicaments doit absolument être évitée en raison de ses énormes implications pour le budget des soins de santé. Pour prendre des mesure efficaces, il faut pouvoir procéder à l'évaluation des postes pour lesquels les prescriptions sont excessives.

Je souhaite une réponse aux questions suivantes. Je demande à la ministre de me communiquer des chiffres bruts, à savoir des chiffres non standardisés. C’est important pour pouvoir suivre l’évolution dans le temps. Dès lors que l’INAMI standardise les données, je ne peux plus les comparer avec les années antérieures. En cas de standardisation, il faut d’ailleurs être attentif aux facteurs susceptibles d’être pris en compte.

1. La ministre peut-elle ventiler les chiffres du tableau 8 figurant à la page 99 du rapport annuel de l'INAMI par région (Flandre, Wallonie et Bruxelles) et par classe thérapeutique, et ce tant pour les médecins généralistes, les spécialistes, les stagiaires, les dentistes que pour le total?

2. La ministre peut-elle ventiler les chiffres du tableau 7 figurant à la page 100 du rapport annuel de l'INAMI par région (Flandre, Wallonie, Bruxelles) et ce pour chaque catégorie du tableau et pour les années 2002 jusques et y compris 2007?