Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-110

de Louis Ide (CD&V N-VA) du 20 décembre 2007

au ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargé des Affaires européennes

Biologistes cliniques – Quotas

biologie clinique
spécialité médicale
médecin
pharmacien
accès à la profession

Chronologie

20/12/2007 Envoi question (Fin du délai de réponse: 25/1/2008 )
20/12/2007 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-136

Question n° 4-110 du 20 décembre 2007 : (Question posée en néerlandais)

L’article 2bis de l’arrêté royal du 30 mai 2002 relatif à la planification de l’offre médicale fixe le nombre minimum de candidats qui ont annuellement accès à la formation pour un titre de médecin spécialiste en biologie clinique pour les années 2006 à 2009. Pour l’ensemble du pays, ce nombre est de 11 (8 pour la Communauté flamande et 3 pour la Communauté française).

Selon les statistiques de la commission d’agrément compétente, le nombre de candidats est toujours inférieur au seuil fixé en Flandre et toujours supérieur en Belgique francophone.

Par ailleurs, la biologie clinique peut être exercée non seulement par des médecins mais aussi par des pharmaciens. Or, curieusement, l’arrêté royal susmentionné ne s’applique qu’aux seuls médecins et non aux pharmaciens.

1. Pourquoi le nombre de médecins-biologistes cliniques est-il limité et pas celui des pharmaciens-biologistes ?

2. Le ministre envisage-t-il d’y remédier ? Autrement dit, supprimera-t-il cette discrimination ?