SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2007-2008
________
4 septembre 2008
________
SÉNAT Question écrite n° 4-1411

de Louis Ide (CD&V N-VA)

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
________
Médicaments génériques - Comportement en matière de prescription
________
médicament générique
répartition géographique
statistique de la santé
antibiotique
assurance maladie
________
4/9/2008 Envoi question
6/11/2008 Réponse
________
________
SÉNAT Question écrite n° 4-1411 du 4 septembre 2008 : (Question posée en néerlandais)

Depuis quelques années, l’usage de médicaments génériques ou, au sens plus large « de médicaments bon marché » est vivement recommandé, notamment en raison de l’impact sur le budget de la Santé publique. Depuis peu, l’ensemble des médecins et des dentistes reçoivent également un feed-back à ce sujet.

J’ai déjà reçu quelques chiffres en la matière dans la réponse à la question écrite nº 4-565. Je souhaiterais cependant obtenir des chiffres plus récents.

Je souhaiterais obtenir des chiffres bruts, à savoir des chiffres non standardisés. C’est intéressant pour pouvoir suivre l’évolution dans le temps. Dès lors que l’INAMI standardise les données, je ne peux plus les comparer avec les années antérieures. En cas de standardisation, on doit d’ailleurs être attentif aux facteurs qui ont été pris en compte.

1. La ministre peut-elle me communiquer la part de « médicaments bon marché » prescrits par les médecins généralistes, les dentistes et les médecins en général pour l’année 2007 et le premier semestre de 2008 et ce, pour l’ensemble de la Belgique ?

2. Peut-elle me communiquer la part de « médicaments bon marché » de la section des antibiotiques prescrits par les médecins généralistes, les dentistes et les médecins en général pour l’année 2007 et le premier semestre de 2008 et ce, pour l’ensemble de la Belgique ?

3. Peut-elle me communiquer la part de « médicaments bon marché » prescrits par les médecins généralistes, les dentistes et les médecins en général pour l’année 2007 et le premier semestre de 2008 en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

4. Peut-elle me communiquer la part de « médicaments bon marché » de la section des antibiotiques prescrits par les médecins généralistes, les dentistes et les médecins en général pour l’année 2007 et le premier semestre de 2008 en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

Réponse reçue le 6 novembre 2008 :

Compte tenu du bref délai laissé pour répondre, il n’était pas possible pour les services de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI)de répondre complètement à la question. C’est pourquoi je ne suis pas en mesure de fournir les informations complètes demandées pour l’année 2007, mais bien celles du second semestre. Les données 2008 ne sont pas encore disponibles

.Les pourcentages présentés ci-dessous sont calculés sur base des « defined daily dose » (DDD), qui est une unité utilisée internationalement pour mesurer la consommation. Notons que les délivrances de médicaments chers prescrits en dénomination commune internationale (DCI) n’ont pas été comptabilisées comme prescriptions « bon marché » (elles le sont dans le cadre des seuils minimum individuels à atteindre fixés en 2005).

La régionalisation des données est effectuée sur base de l’adresse du prescripteur.

Le tableau 1 ci-dessous répond aux questions 1 et 3 et porte donc sur l’ensemble des spécialités pharmaceutiques délivrées en officines publiques.

Tableau 1: spécialités pharmaceutiques en officines publiques – 2me semestre 2007


Généralistes

Spécialistes

Dentistes

Total

Bruxelles

43,9%

32,7%

60,7%

40,6%

Flandre

43,4%

33,0%

66,2%

42,0%

Wallonie

42,1%

33,3%

61,4%

40,9%

Belgique

43,0%

33,0%

63,8%

41,5%



Le tableau 2 ci-dessous répond aux questions 2 et 4 posées et porte donc sur les antibiotiques délivrés en officines publiques.



Tableau 2 : antibiotiques en officines publiques – 2me semestre 2007




Généralistes

Spécialistes

Dentistes

Total

Bruxelles

71,4%

54,8%

88,7%

69,1%

Flandre

65,8%

50,0%

85,8%

64,7%

Wallonie

68,4%

51,5%

86,6%

67,3%

Belgique

67,1%

51,2%

86,5%

66,0%